Loading...
Accueil > Enseignement  > Langues vivantes & anciennes

Langues vivantes & anciennes

Langues vivantes enseignées à Albert de Mun

Langues vivantes enseignées selon le « cadre européen commun de référence pour les langues »

  • LANGUE VIVANTE 1 : Anglais (dès la Maternelle GS) ou Anglais et Allemand (bilangue à partir de la 6ème)
  • LANGUE VIVANTE 2 : A partir de la 5ème : Allemand ou Espagnol ou Italien
  • LANGUES ANCIENNES (options facultatives) : Latin (à partir de la 5ème) ou/et Grec (à partir de la 3ème). Le cumul du Latin et du Grec est possible.

Spécificités Albert de Mun

Le cumul du Latin et du Grec est possible.

Option bilangue à partir de la 6ème : Possibilité d’étudier  l’Allemand en LV2 dès la 6ème en plus de l’Anglais LV1. Dans ce cas, les élèves ne commencent pas une autre LV2 en 5ème, mais ils peuvent étudier le latin et /ou le grec et être candidats pour la section européenne anglais .

En 2nde, les enseignements d’exploration « Sciences de laboratoire » et « Littérature et société en anglais » sont enseignés en anglais.

Au lycée, possibilité de choisir un « menu EPS » en anglais.

Section européenne anglais : Les élèves sélectionnés bénéficient à partir de la 2nde de l’enseignement d’une DNL (discipline non linguistique) en anglais. A Albert de Mun, cette DNL peut être la Physique-Chimie, l’Education Physique et Sportive, ou l’Histoire-Géographie.

Tous les élèves de la série Littéraire L sont intégrés à l’option européenne avec DNL Histoire-Géographie.

Section européenne : Information sur la section européenne anglais au lycée

Les langues anciennes sont vivantes à Albert de Mun

Qui se souvient de Médée ? Médée, la grande magicienne, amoureuse éperdue du beau Jason, femme trahie et vengeresse, grande figure de la mythologie gréco-latine…

Bien peu parmi nos jeunes élèves avaient ne serait-ce qu’entendu parler de cette princesse infanticide avant le 21 novembre 2016.

Pour sa quatrième édition,  la Journée des Langues Anciennes  d’Albert de Mun a réuni tous les latinistes et hellénistes de l’établissement pour assister à un spectacle exceptionnel : deux extraits de tragédies présentées en version originale, avec sous-titres et musique originale. Ce jour-là, les jeunes spectateurs, fiers de porter la toge, étaient particulièrement enthousiastes et admiratifs.

Dans un premier temps, les élèves de Terminale ont joué en latin la Médée de Sénèque. Comme à l’époque antique,  un chœur interprétait les parties chantées de la tragédie, ce qui a contribué à la beauté et à l’émotion liées à la pièce.

Le dénouement emprunté à Euripide a été joué en grec ancien et, grâce au talent de M. Monnet, nous avons pu voir Médée repartir sur son char tiré par des dragons…

Cette année, les lycéens avaient bien pris soin, avant le spectacle, d’expliquer le mythe aux plus jeunes par l’intermédiaire d’un teaser – terme bien anachronique pour un tel événement.

La grande nouveauté de cette édition fut l’accompagnement musical de la pièce. En effet, dans l’Antiquité, la musique jouait un rôle primordial dans la représentation théâtrale. Mme Triollier avait composé une partition originale pour cette fête qui nous transporte chaque année vers d’autres temps.

Nous vous donnons rendez-vous à tous l’an prochain pour une cinquième Journée des Langues Anciennes !

Les professeurs de langues anciennes