Loading...
Accueil > L’ensemble scolaire  > Albert de Mun

Albert de Mun

Qui est Albert de Mun

L’établissement porte le nom du Comte ALBERT DE MUN (1841-1914) diplômé de Saint-Cyr, académicien, député, journaliste, fondateur des Cercles Catholiques d’Ouvriers, par lesquels il espère combler le fossé qui sépare la classe ouvrière de la bourgeoisie catholique.
Il participe à l’élaboration de la législation protectrice des ouvriers ainsi qu’à celle de l’Encyclique Rerum Novarum (1891). Il lutte contre la politique anticléricale de la IIIème République, mais ne réussit pas à constituer un parti catholique.
ALBERT DE MUN a laissé le souvenir d’un chrétien engagé, respectueux des directives de l’Eglise et du Pape, soucieux de l’annonce de l’Evangile aux plus humbles et dans les milieux populaires.

Etablissement de l’enseignement catholique associé à l’Etat par contrat

Fondé en 1920, L’ENSEMBLE SCOLAIRE PRIVE MIXTE ALBERT DE MUN est un établissement de l’Enseignement catholique qui comporte une école, un collège et un lycée. La tutelle diocésaine nomme et missionne les Chefs d’Etablissement. Conformément à la volonté de l’Eglise catholique de mettre à la disposition de tous ses orientations éducatives, Albert de Mun est ouvert à tous et rend ainsi, par sa contribution au service éducatif de la Nation, un service d’intérêt général. C’est pourquoi il est associé à l’Etat par contrat dans le cadre de la loi Debré de 1959. Les chefs d’établissement ont l’agrément du Recteur de l’Académie, et Albert de Mun dispense un enseignement  conforme aux directives et programmes officiels de l’Education Nationale, assuré par des professeurs sous contrat avec l’Etat qui les rémunère,  et évalué par les inspecteurs de l’Education Nationale. La loi laisse par ailleurs une liberté à l’établissement en ce qui concerne la vie scolaire, l’encadrement et le suivi des élèves.

Conforme au Statut de l’Enseignement catholique adopté par la Conférence des Evêques de France en 2013, le projet éducatif d’Albert de Mun fonde ses propositions éducatives sur la vision chrétienne de la personne humaine, partagée par tous les établissements catholiques. Cette « proposition éducative qualifiée » constitue ce que la loi désigne comme le caractère propre. La dimension sociale de la personne implique que l’Ecole prépare chacun à la vie civique et à l’engagement. Le projet d’établissement comprend notamment un parcours citoyen, permettant de découvrir et de vivre les valeurs de la République. La liberté, l’égalité et la fraternité ne peuvent se construire que dans un espace où chacun peut partager sa culture et exprimer ses convictions dans la connaissance et le respect de celles d’autrui. La liberté de conscience et la liberté de religion, défendues par l’Eglise catholique, sont aussi garanties par le principe de laïcité. Cela crée le cadre nécessaire aux échanges et au dialogue indispensables pour fonder un projet de société commun.

Le projet éducatif d’Albert de Mun est le garant de l’unité de l’établissement, de la communauté qui la constitue et de sa mission d’enseignement et d’éducation. Il est développé en trois axes : La formation spirituelle, la formation intellectuelle et la formation humaine.

« Au titre de leur responsabilité éducative primordiale, les parents participent à la mission de l’école catholique et s’inscrivent dans son projet éducatif. Ils sont invités à entretenir des relations cordiales et constructives avec les enseignants et les responsables des écoles et s’engagent dans la vie de l’établissement. A cette fin, ils sont informés de l’évolution du système éducatif, des méthodes pédagogiques et des programmes scolaires».  Cet article (Art 48) du Statut de l’Enseignement catholique donne le ton de la relation de confiance que nous souhaitons établir entre l’établissement et les familles.